FAQ

FOIRE AUX QUESTIONS

Les Ateliers et Stages se font-ils nus ?


​​​​​ OUI. Il s’agit de Tantra rouge qui utilise le désir comme moteur d’appoint pour amplifier l’énergie de la Kundalini. C’est cette énergie qui nous permet d’atteindre un autre état d’être et une autre relation avec le partenaire. NON on ne fait pas l’hélicoptère avec son slip au bout du doigt. La mise à nu se fait dans un cadre sacré et ritualisé. C’est un don que l’on se fait à soi-même et aux autres, celui de l’intimité. La nudité n’a lieu que dans la salle où se passe le stage. Les repas sont pris habillés. Dans certains lieux de stage, la nudité est possible dans certains espaces publics et le jardin, avec un paréo pour l’hygiène quand vous souhaitez vous asseoir.




Peut-on venir seul ?


OUI. La majorité des participants viennent seuls même s’ils sont en couple. Venir seul permet de découvrir le Tantra en tout liberté sans se sentir observé.

Venir en couple peut s’avérer très enrichissant pour le couple. Il a alors à affronter d’autres enjeux : le partage de l’intimité, la jalousie, etc.




Peut-on venir en couple à un stage ou un atelier ?


OUI. Pour les ateliers, vous pouvez venir à deux sans signaler votre lien au préalable. Pour les stages, il est important de le signaler en amont. Un entretien téléphonique préalable permettra d'identifier les motifs de chacun et de vous prévenir sur le niveau d'implication requis. L'objectif est que chacun se sente à l'aise pendant le stage sans être gêné par la présence de l'autre.




Les stages sont-ils réservés aux gays ?


NON. Même s’ils sont fréquentés majoritairement par des gays, les stages sont ouverts à tous les hommes qui veulent expérimenter leur relation intime avec les autres hommes.

Le Tantra, c’est l’ouverture, pas le confinement.

C’est l’occasion unique pour les hétérosexuels d’explorer leur part féminine et de se délivrer de leur peur d’être homosexuel. Homo ou hétéro, on est un homme avant d’être une sexualité. Et c’est très bien ainsi.




Les dérapages sont-ils possibles ?


NON. Les touchers intimes font partie du protocole. Mais la règle N°1 est le non passage à l’acte : aucune pénétration de langue, de doigt ou de sexe où que ce soit. Pas d’éjaculation. Il est également fortement conseillé de ne pas passer à l’acte dans les chambres mais la responsabilité en est laissée à chacun. Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre une chambre individuelle.




Oui mais si je bande ou j’éjacule en pleine séance ?


Pas de panique Marie-Monique. La bandaison est un état naturel, ça montre que ce que l’on fait fonctionne. Il n’y a pas de quoi avoir honte. Ceci dit, dans la majorité des cas, il n’y a pas d’érection car nous sommes sur un autre type d’énergie.

L’éjaculation est rare. Si ça arrive, on ne vous mettra pas en prison. On vous offrira une lingette.




Si je viens, on va croire que je suis gay ?


Si vous ne l’êtes pas, on saura très vite que vous êtes hétéro. Et vous pouvez le poser d’entrée de jeu pour que les choses soient claires si c’est mieux pour vous.

Vis-à-vis de l’extérieur, la confidentialité vous protège car les coordonnées des stagiaires ne sont pas publiques. La diffusion est restreinte aux membres du stage et soumise à votre accord formel.

Si vous êtes bi, même chose. A vous de voir ce que vous souhaitez extérioriser ou non.

Si vous êtes gay, vous avez tout intérêt qu’on le croie non ?

Si vous devenez gay à l’issue du stage, vous aurez au moins appris quelque chose sur vous.




Le Tantra, c’est du massage ? Y a des finitions à la main ?


NON. Le massage est un outil au service de l’extase. Mais le Tantra comprend bien d’autres choses que le massage. Voir pour cela les pages du site.

NON. Il n’y a pas de finition à la main. Ce n’est pas le but et c’est même interdit. Pas de passage à l’acte !




Faut-il avoir déjà pratiqué le Tantra pour venir aux Ateliers ou au Stages ?


NON. Les Ateliers et les Stages sont ouverts à tous.

Il n’y a aucune technicité requise, aucune croyance, aucune aptitude particulière à avoir. Juste de la curiosité, de l’ouverture, de l’accueil, de la joie à partager.




Qui participe à ce type de stages ? Ca se passe bien ?


Toutes les tranches d’âge de 30 à 60 ans environ. Le bouche à oreille fonctionne beaucoup, tant les participants sont satisfaits de cette expérience unique.

Les trentenaires viennent notamment chercher l’extase sans l’ecstasy et le sexe sans l’addiction. Les autres sont intrigués par le Tantra. Ils souhaitent le découvrir. Ou bien ils sont connaisseurs et en redemandent.

Au-delà de la recherche de l’extase, il peut aussi y avoir un certain nombre de problèmes sous-jacents auxquels le participant vient chercher des réponses plus ou moins consciemment.

Toutes les couches sociales sont représentées. La nudité les effaçant, les relations en sont d’autant facilitées. Certains sont naturistes. Pour d’autres, c’est la première expérience de nudité en groupe.

Et tout se passe toujours très bien. Le groupe forme très vite une communauté fraternelle qu’il est difficile de quitter en fin de stage




Pour la Séance individuelle, ça se passe comment ?


Vous pouvez voir le détail dans la page "Déroulé des Séances individuelles".